Le séchage de l'herbe peut sembler facile, mais la réalité est toute différente. Beaucoup de gens se trompent à ce stade de la culture. Beaucoup de choses sont sujettes aux erreurs lors du séchage ou du curage du cannabis. Qu’en pensez-vous : qu’y a-t-il de pire que d’effectuer des semaines de travail acharné pour tout gâcher dans la phase finale ? Dans cet article, nous vous expliquons comment sécher et curer votre cannabis rapidement et bien.

Comme le séchage et le curage du cannabis est un sujet complexe, nous aborderons les points suivants dans cet article :

  • Quand le cannabis sera-t-il prêt à être coupé et séché ?
  • Faits, règles et circonstances idéales
  • Sécher rapidement le cannabis - mais de façon naturelle
  • Différentes techniques de séchage - Le séchage du cannabis en plusieurs étapes
  • Combien de temps le cannabis doit-il sécher ?
  • Curage du cannabis après séchage
  • Entreposage du cannabis

Quand le cannabis sera-t-il prêt à être coupé et séché ?

Avant de sécher votre cannabis, il est important de le récolter et de le couper au bon moment. Afin de déterminer le moment idéal, vous devez surveiller de près les trichomes de votre cannabis pendant les dernières semaines de culture. Ce sont les glandes de résine de couleur blanche ou brune qui se trouvent sur les têtes. Il faut regarder de très près pour les voir à l'œil nu. Un outil utile est le Trichoscope, un microscope de poche pratique qui vous permet de tout surveiller avec précision. 

Gardez toujours à l’esprit que l’observation est la base d'une bonne culture. Vous pouvez voir sur les trichomes / glandes résineuses quand il est possible de commencer à couper et à faire sécher. Pour plus d'informations, lisez notre blog : « Comment et quand récolter le cannabis »

Faits, règles et circonstances idéales

Il y a un certain nombre de choses à prendre en compte lors du séchage du cannabis. C'est pourquoi nous avons réalisé cette liste, afin que vous ne soyez pas confrontés à des surprises. Tout cultivateur qui souhaite obtenir du cannabis de bonne qualité doit respecter ces règles. Alors lisez attentivement :

  • N'oubliez pas que vous perdrez environ 65 à 80 % du poids si vous faites sécher votre cannabis. 65 % de perte seulement est rare.

  • Le cannabis peut moisir même après la croissance et la floraison. Vous pouvez éviter cela en lisant attentivement les autres points de cette liste.

  • Très important : l'obscurité. Ce serait dommage que votre herbe perde en puissance, n'est-ce pas ? Par conséquent, faites toujours sécher votre cannabis dans une pièce sombre. La lumière décompose le THC et c'est dommage.

  • Le séchage du cannabis, surtout dans les premiers jours, dégage une très forte odeur de cannabis. Vous souhaitez ne pas trop incommoder vos voisins ? Achetez un filtre à charbon. Ils sont largement disponibles et vous ne ferez pas seulement une fleur à vos voisins, mais aussi à vous-même. Vous souhaitez masquer l’odeur du cannabis ? Achetez un filtre à charbon.

  • La température idéale pour le séchage du cannabis se situe entre 17 et 21 degrés Celsius. Il est conseillé d’utiliser une température se situant autour de 20 degrés Celsius pendant les 3 à 4 premiers jours, puis de passer à la température légèrement inférieure. Cela donne non seulement la possibilité de sécher / s’évaporer à l'humidité mais aussi à d'autres substances dans votre cannabis. Assurez-vous au moins que la température ne dépasse pas 21 degrés Celsius. 

  • L'humidité idéale pour le séchage du cannabis est d'environ 50 %. Ceci empêche le cannabis de se dessécher et empêche la formation de champignons. Il peut être difficile de maintenir le taux d'humidité à un niveau élevé. Les humidificateurs et les hygromètres sont des outils utiles. Ceux-ci sont disponibles sur internet et dans de nombreux magasins. Vous souhaitez en faire sécher une grande quantité ? Nous vous recommandons alors fortement d'en acheter. Une mauvaise humidité est très nocive pour votre cannabis. La déshydratation, les champignons et d'autres choses déplaisantes peuvent en résulter.

  • Donnez beaucoup d'espace à vos têtes. Elles aiment être pendues plutôt que d'être couchées. De cette façon, elles disposent d’une surface sèche plus importante, l'air peut faire son travail sur chaque partie de la tête et vous pouvez empêcher que l'humidité ne se transmette d’une tête à l'autre. Vous évitez ainsi également les moisissures.

Une bonne ventilation est importante. Il faut de l'air frais pour que le cannabis puisse sécher de façon aussi « fraîche que possible ». En faisant entrer de l'air frais dans la zone de séchage, vous évitez que les moisissures n'abîment vos beaux bourgeons verts. Ne faites pas souffler le ventilateur directement sur le cannabis. Les techniques de séchage non-naturelles sont mauvaises pour la qualité du cannabis.

Sécher rapidement le cannabis - mais de façon naturelle

L'Internet est regorge de cultivateurs qui cherchent des moyens pour faire sécher rapidement leur cannabis. Nous pouvons déjà vous le dire : si vous voulez la meilleure qualité de cannabis, vous ne pouvez le faire qu'en vous efforçant d'obtenir les conditions parfaites. Souvent, plus le processus est long, meilleur est le cannabis. Les agents non naturels peuvent sécher rapidement le cannabis, mais au détriment de la qualité de l'or vert. Voici les choses à nepas faire :

  • Ne pas faire sécher le cannabis au micro-ondes.
  • Ne pas sécher le cannabis avec un sèche-cheveux
  • Ne pas sécher le cannabis au four ou sur la cuisinière
  • Il ne doit pas y avoir de vent direct lors du séchage.

La plupart des choses à ne pas faire sont néfastes du fait des températures élevées. À haute température, vous aurez plus de pertes que vous ne le voudriez. De plus, certaines substances présentes dans le cannabis (comme la chlorophylle) ont besoin de plus de temps pour s'évaporer ou se dessécher que l'eau. Et la température n'y est pour rien. Pour couronner le tout, votre herbe devient alors trop sèche. Tout cela rend la marijuana moins savoureuse et pique la gorge. Bref : le séchage rapide de la marijuana peut sembler être une bonne idée, mais ce n'est pas le cas. Laissez le micro-ondes à la cuisine et laissez la nature faire son travail.

Le séchage du cannabis au micro-ondes est à proscrire absolument.

Différentes techniques de séchage - Le séchage du cannabis en plusieurs étapes

Il existe différentes façons de faire sécher le cannabis. Vous avez le choix entre différentes techniques de séchage. Le séchage du cannabis dans une boîte est utile si vous n'avez besoin que d'une petite quantité. Pour une très grande quantité de cannabis, il est cependant préférable d'acheter un filet de séchage. Faites donc votre choix en fonction de la quantité de cannabis que vous voulez faire sécher. Nous énumérons les différentes techniques de séchage et vous expliquons en quelques étapes la marche à suivre ci-dessous.

Séchage du cannabis en boîte

  1. Utilisez une grande boîte à chaussures, un carton de déménagement ou un autre type de boîte. Cette technique de séchage convient pour jusqu'à 75 grammes de cannabis (selon la taille de la boîte, bien sûr). Vous en avez plus ? Alors vous avez besoin d'un plus grand espace. Choisissez alors une autre technique.
  2. Assurez-vous que la boîte à chaussures se trouve dans une pièce sombre, que la température se situe entre 18 et 21 degrés et que l'humidité est d'environ 50 %.
  3. Faites deux trous sur les côtés de la boîte et tendez un fil. S'il y a assez d'espace, vous pouvez tendre plusieurs fils l'un à côté de l'autre. Veillez à ce qu'il y ait toujours suffisamment d'espace entre les têtes. Elles ne doivent pas se toucher.
  4. Assurer une ventilation adéquate. Vous pouvez le faire en faisant plus de trous dans la boîte. Veuillez noter que l'humidité peut rapidement monter dans une boîte en carton. Nous vous recommandons d'ouvrir la boîte tous les jours, surtout au début, et d’en vérifier les conditions. De cette façon, les têtes reçoivent également un peu plus d’air frais.

Durée : 12 à 20 jours.

Séchage du cannabis dans l’espace de culture

  1. Vous avez fait pousser à l'intérieur ? L’espace de culture est alors un bon endroit pour faire sécher le cannabis le plus rapidement possible. Tant qu'il fait noir, bien sûr. Alors éteignez les lumières.
  2. Assurez-vous que la température se situe entre 18 et 21 degrés Celsius et que l'humidité soit autour de 50 %. Avant de commencer à faire sécher, vérifiez qu'il n'y ait pas de vermine ou de punaises dans la pièce.
  3. Vous ne voulez pas causer de nuisances olfactives à cause de l'herbe ? Nous vous recommandons alors d'acheter et d'installer un filtre à charbon actif.
  4. Assurez une ventilation adéquate. Suspendez un ventilateur qui apporte de l'air frais à la salle de culture. Attention : ne pas placer le ventilateur directement sur le cannabis.
  5. Tendez quelques fils dans l’espace de culture ou achetez un séchoir. Suspendez les t6etes à l'envers sur les fils ou le séchoir. Assurez-vous qu'il y ait suffisamment d'espace entre chaque tête.
  6. Vérifiez les conditions tous les jours. Prêtez également attention aux parasites ou aux maladies. Les insectes tels que les tétranyques, les cochenilles, les pucerons, etc. peuvent rapidement ruiner votre récolte. Pour plus d'informations sur ces maladies, consultez notre blog « Maladies potentiellement mortelles ».

Durée : 10 à 18 jours.

Filet de séchage pour cannabis

  1. Achetez un filet de séchage (facilement disponible sur Internet) et suspendez-le dans une pièce sombre. Un filet de séchage est excellent pour le séchage du cannabis parce que vous pouvez stocker beaucoup de têtes dans un espace relativement petit, tout en obtenant suffisamment d'air. Le cannabis sèche également plus rapidement que lorsque vous l'accrochez dans une boîte ou une salle de culture. Vous avez une grande quantité de cannabis ? Cette technique de séchage est alors recommandée.
  2. Assurez-vous que la température se situe entre 18 et 21 degrés Celsius et l'humidité autour de 50 %.
  3. Un filet de séchage se compose de plusieurs couches. Étalez votre cannabis sur les différentes couches et espacez un peu les bourgeons pour ne donner aucune chance à la moisissure. Comme les têtes sont étalées au lieu d'être suspendues, il est conseillé de les retourner de temps en temps. 
  4. Assurez une ventilation adéquate. Lors de l'utilisation d'un ventilateur, s'assurez-vous qu'il ne soit pas directement dirigé vers le filet de séchage.
  5. Laissez le filet de séchage faire son travail. Vérifiez tous les jours si les conditions sont encore idéales, faites attention à la vermine et laissez sécher le cannabis lentement. 

Durée : 8 à 18 jours

Combien de temps le cannabis doit-il sécher ?

Comme vous pouvez le lire ci-dessus, le temps de séchage du cannabis varie d'une technique à l'autre. Nous avons fait une estimation pour les différentes techniques. Nous nous sommes basés sur les conclusions de dizaines de producteurs. Au total, le séchage du cannabis prend entre 8 et 20 jours. La règle suivante s'applique souvent : plus le cannabis a séché longtemps, meilleur est le résultat final. Cependant, cela peut prendre moins de temps en raison des circonstances.

Test du crac

« Combien de temps l'herbe doit-elle sécher ? » Il n'est pas facile de répondre à cette question. Il est possible de tester si votre cannabis est bien séché ! Pour ce faire, il suffit d'appliquer le « test du crac ». Le cannabis est vraiment sec si vous entendez la tige craquer en une fois. La tige se plie encore ? Le cannabis a alors besoin d'un peu plus de temps pour bien sécher. Oui, ce test a l’air simple. Et pourtant, il est très fiable.

Curage du cannabis après séchage

Si vous pensiez que vous pourriez vous affaler sur le canapé après avoir fait sécher votre herbe, alors vous vous trompez. Pour obtenir un cannabis de la meilleure qualité, il est nécessaire de le curer. Le curage de la marijuana est le processus de vieillissement durant lequel l'odeur, le goût et l'effet de la marijuana sont optimisés. Vous laissez en quelque sorte mûrir le cannabis. Au cours de ce processus de maturation, les bactéries décomposent les substances restantes (comme la chlorophylle). De plus, vous pouvez déterminer le taux d'humidité parfait du cannabis en le séchant avec le bon taux d’humidité de l'air. 

Curer du cannabis de façon professionnelle est assez difficile. Des moisissures peuvent encore se produire au cours de ce processus. Lisez attentivement le mode d'emploi et jetez régulièrement un coup d'œil à votre précieuse réserve. Le curage du cannabis peut prendre beaucoup de temps (jusqu'à 2 ans). Tout dépend d’à quel point vous êtes perfectionniste. Pour un cannabis de bonne qualité, nous recommandons au minimum un mois de curage.

Curage étanche du cannabis dans un Tightvac ou pot Weck

Le curage du cannabis ne peut se faire que dans un espace étanche à l'air. Ce n'est qu'alors que vous pouvez contrôler l'humidité. Nous recommandons un pot de stockage hermétique, tel qu'un Tightvac ou un pout Weck. Ces pots sont hermétiquement fermés. C'est-à-dire qu’ils sont étanches à l'air et inodores. L’avantage d’un pot Weck en verre est qu'on peut toujours voir son contenu. Un Tightvac, par contre, est beaucoup plus discret et donc plus approprié si vous souhaitez le stocker ou le cacher.

Curez le cannabis en plusieurs étapes :

  1. Prenez un pot de stockage hermétique comme un Tightvac ou un pot Weck et remplissez-le au ⅔ avec de l'herbe. L'espace restant est nécessaire pour laisser l'air et les bactéries faire leur travail. Ne remplissez donc pas votre pot !
  2. Mettez le pot dans un endroit sombre et frais. La température idéale est la même que pour le séchage du cannabis : 18 à 21 degrés.
  3. Mettez un régulateur d’humidité (par exemple des sachets Integra Boost) dans le pot. Ces sachets assurent que l'humidité de l'air reste optimale. Vous trouverez plus d'informations sur l'humidité idéale pour le curage et la conservation de la marijuana ci-dessous. 
  4. Ouvrez le pot tous les jours et vérifiez s'il y a des moisissures ou d'autres choses indésirables. ouvrir le pot apporte également de l'air frais. Le pot sent l'humidité et la moisissure ? L'espace est alors trop humide. Ajustez l’humidité et faites attention aux champignons !
  5. Il est sage de vider le pot et d’y remettre le cannabis une fois de temps en temps. De cette façon, chaque tête a une chance égale de mûrir de façon optimale. 
  6. Nous vous recommandons de bien sentir le pot tous les jours à partir de la quatrième semaine. L'odeur du cannabis est meilleure qu'elle ne l'était avant le curage ? Alors le processus est terminé. L’odeur n’est toujours pas optimale ? Poursuivez alors le curage pendant un certain temps. N'oubliez pas de remplacer votre régulateur d’humidité si nécessaire.

Taux d’humidité curage et entreposage du cannabis

L'humidité idéale pour le curage et la conservation de la marijuana se situe entre 55 % et 62 %. Les régulateurs d'humidité qui maintiennent ce pourcentage sont disponibles chez nous. 

  • Nous recommandons une humidité de l'air de 62 % pour le curage du cannabis car il s’agit du taux optimal pour l’odeur et le goût du cannabis. 
  • Vous avez plus de libertés en ce qui concerne le stockage du cannabis. Vous aimez le cannabis sec et fort qui brûle facilement ? Alors, achetez des sachets à 55 %. Vous désirez justement des têtes plus fermes ? Il est alors préférable de choisir les sachets à 62 %.

Les régulateurs d'humidité d'Integra sont composés de glycérol et d'eau d'origine végétale. Ils régulent l'humidité de l'air, empêchent la moisissure ou la pourriture et préviennent la perte d'odeur, de goût et d'effet. Les sachets Integra sont livrés avec des cartes d'indication qui vous indiquent quand vous devez en utiliser un nouveau.

Vous avez fini de curer votre herbe et vous vous demandez combien de grammes vous avez fait pousser ? Nos balances de précision vous permettent de connaître exactement le poids de votre récolte !

Entreposage du cannabis

Vous pouvez entreposer votre cannabis une fois que vous en avez déterminé le bon taux d’humidité et que son odeur, goût et effets sont optimaux. Comme vous avez pu le lire, vous devez maintenant déterminer vous-même le taux d'humidité idéal. Il existe plusieurs produits dans lesquels vous pouvez entreposer votre herbe. Pensez à un pot de stockage Tightvac, un pot weck, des sacs sous vide ou des sachets zip.

Que faire de votre récolte de cannabis ?

Vous vous demandez ce que vous pouvez faire de votre récolte de cannabis ? Vous n’avez pas d'inspiration ou êtes à la recherche de nouvelles idées ? Nous avons écrit un blog sur les choses que vous pouvez faire avec votre récolte. Lisez le blog « 8 choses à faire avec votre récolte » et laissez-vous surprendre !