Chaque plante de cannabis est unique. De l'indica d'intérieur à floraison automatique qui ne dépasse pas 50 centimètres de hauteur à la sativa dans le jardin qui pousse jusqu'au balcon et tant d’autres. Le point commun de ces deux exemples est que vous pouvez influencer de manière significative leur rendement par la façon dont vous les cultivez. Vous pouvez facilement doubler votre récolte avec les différentes techniques de culture que nous décrivons brièvement dans cet article.

Dans cet article, nous abordons les techniques de culture suivantes :

  • ScroG – Screen of Green
  • Treillis
  • SoG – Sea of Green
  • LST – Low Stress Training et Mainlining
  • HST – High Stress Training
  • Culture hors-sol (hydro, coco et aéro)

Commencez-vous une nouvelle culture de cannabis ? Suivez donc ces 8 étapes. Ce que nous décrivons ci-dessous est assez complexe.

Cultiver du Cannabis de Manière Professionnelle

...n'est pas légal. Professionnel signifie gagner de l'argent. Dans le langage populaire cependant, cela signifie que vous adoptez une approche bien préparée à votre culture. L'une des conditions de la politique néerlandaise de tolérance en matière de culture de cannabis est que vous n'utilisiez pas de matériel professionnel pour cultiver votre cannabis. La seule raison pour laquelle la police et la justice ferment actuellement les yeux sur la culture de cannabis est pour l'utilisation personnelle, à petite échelle, sans danger (d'incendie) et sans nuisance.

Cela dit, il existe d’autres moyens d'augmenter votre rendement de cannabis. Même avec une seule plante. La culture de cannabis est-elle difficile ? Cela dépend de comment vous vous simplifiez la tâche. Attention, plus votre système de culture est avancé, plus il devient difficile de convaincre le juge qu’il n'est que pour une utilisation personnelle. Un cultivateur de cannabis averti en vaut deux.

ScroG (Screen of Green)

Parce qu'une plante de cannabis ne peut jamais avoir assez de lumière.

Qu'est-ce que la méthode ScroG ?

Avec la méthode Screen of Green ou scrogging, l’on place un filet, un treillis ou une clôture au-dessus de la plante de cannabis pour étaler la canopée de la plante petit à petit. C'est la méthode idéale pour la culture en intérieur afin d'augmenter vos rendements, car vous pouvez laisser votre plante pousser plus en largeur qu'en longueur avec peu d'effort et de stress sur la plante. Cela permet non seulement d'éclairer plus de parties de la plante, mais aussi d'éviter que la plante ne s'approche trop de la lampe, ce qui peut brûler les feuilles et les bourgeons. Vous pouvez aussi très bien faire pousser votre plante de cannabis en extérieur avec la méthode ScroG. Tout ce dont vous avez besoin sont quatre bâtons et un filet solide. 

SCroG

Placez le treillis près des semis (jeunes plantes) et laissez-les pousser à travers. Dès que les tiges en sortent, tirez doucement une tige vers l'arrière et passez-la dans un autre trou du filet. Répétez ce processus jusqu'à ce que vous ayez rempli tout le filet scrog. De cette façon, vous vous assurez que toutes les parties de la plante reçoivent beaucoup de lumière. La méthode scrog est souvent combinée avec le pinçage / lollipping (voir le LST ci-dessous) pour conserver l'énergie de la plante dans la partie supérieure de la canopée.

Avantages et inconvénients du LST :

✓Convient à presque toutes les plantes de cannabis.
✓Utile pour les petites chambres de culture.
✓Adapté aux plantes à floraison automatique.
✓Assure que les plantes restent petites sans atteindre la lampe ou la clôture du jardin.
✓Peut être combiné avec d'autres techniques de culture pour de plus grosses récoltes.

✗Il faut réarranger les têtes dans le filet de temps en temps et déplacer le filet en hauteur.
✗Il est souvent nécessaires d’effectuer des étêtages (voir la rubrique HST ci-dessous)

Treillis à Cannabis

Une sorte de méthode scrog en 3D.

Qu'est-ce qu'un treillis ?

Un treillis est composé de tuteurs avec au milieu un filet. Le scrogging est une forme de treillis. Vous pouvez facilement fabriquer un treillis low-tech composé de quelques bâtons ou de tubes en pvc et d'un filet pour le placer à l'endroit que vous souhaitez. Il est totalement amovible. Le treillis soutient votre plante de cannabis et en tissant la plante à travers les mailles, vous pouvez augmenter considérablement son rendement.

Trellis

Avantages et inconvénients d'un treillis :

✓Adapté à la culture en plein air.
✓Fournit un support aux branches et aux bourgeons les plus lourds et protège du vent.
✓Stimule une forte croissance.
✓Peut être combiné avec d'autres techniques de culture pour de plus grosses récoltes.

✗Le cannabis est une plante qui se remarque facilement et dégage de fortes odeurs.
✗Les plantes ont besoin de beaucoup d'attention (le tressage à travers le treillis prend du temps et il est recommandé d’étêter ou de faire une taille apicale).
✗Débutants s’abstenir.

SoG (Sea of Green)

Cultiver rapidement pour pouvoir rapidement commencer une nouvelle culture

Qu'est-ce que la Sea of Green ?

A ne pas confondre avec le Screen of Green. Avec la SoG, vous n'utilisez pas de filet ou de treillis, il s’agit plutôt ce que vous faites avec votre système d'éclairage. L'objectif est de forcer les plantes de cannabis à fleurir plus tôt et donc de les récolter plus rapidement. Cela permet d’avoir plusieurs récoltes par an. Votre objectif est de planter le plus grand nombre possible de plantes sur la plus petite surface possible. La Sea of Green est une méthode faite pour la culture en intérieur.

Pour les plantes de cannabis photopériodiques – Vous les faites germer normalement, mais dès que votre plante est prête à passer à la phase de croissance et qu'elle a 2 à 4 feuilles adultes (dentelées), donnez-lui 18 à 24 heures de lumière par jour. Cela garantit une période de repos plus courte et une croissance accélérée. Placez une ou deux plantes chaque 30 centimètres. Le mieux est d’utiliser des pots carrés que vous pouvez placer les uns contre les autres. Mettez vos plantes sous un cycle de lumière 12/12 lorsque les plantes atteignent 20 centimètres de haut. Cela permettra aux plantes d’entrer dans leur phase de floraison. Taillez (pincez) la partie inférieure des plantes. Cette partie de la plante ne reçoit pas de lumière car elle est recouverte par la couche de feuilles vertes qui la surplombe. 

Pour les plantes auto florissantes - Donnez 18 à 24 heures de lumière par jour, pincez les parties inférieures et récoltez bien à temps. Choisissez des graines de cannabis auto florissantes ayant un cycle de croissance court (de la germination à la récolte).

Avantages et inconvénients de la Sea of Green :

✓Plusieurs récoltes par an.
✓Adaptée aux plantes de cannabis floraison rapides.
✓Augmente le rendement total par an.

✗Complexe, avec de nombreux paramètres concernant la lumière et l’arrosage.
✗Nécessite beaucoup d’espace.
✗Nécessite une bonne ventilation.
✗Les infections telles que l'oïdium et les tétranyques peuvent facilement se propager parmi les plantes.
✗Plus de 5 plantes sont nécessaires pour rendre l’opération rentable, ce qui causerait des problèmes avec la police.

Le mieux serait de mettre les plantes dans des pots carrés les uns contre les autres, mais voici à quoi ressemble la méthode Sea of Green.

LST (Low Stress Training)

Car presque toutes les plantes de cannabis peuvent bénéficier d’un peu plus d’espace.

Qu'est-ce que le LST ?

La méthode Low Stress Training est facile à expliquer. Pliez les branches vers le sol pour qu'elles poussent horizontalement. L'objectif est de créer plus d'espace et d'augmenter la surface de feuilles captant la lumière, ce qui permet à la plante de pousser et d'augmenter son rendement.

LST | Low Stress Training

Commencez le LST avec de jeunes plantes, lorsqu’elles sont encore souples. Nouez par exemple des ficelles autour des jeunes branches latérales, tendez les ficelles et attachez-les à des trous au bord du pot, ou utilisez des piquets pour des plantes en pleine terre. Faites attention à ne pas endommager les racines de vos plantes avec les piquets. Cette technique convient à presque toutes les plantes, mais elle nécessite une certaine attention et dextérité. Choisissez du fil de fer lisse, pas de fil métallique fin. Ce dernier peut gravement endommager vos plantes.

Mainlining – La méthode LST est souvent combinée avec une méthode HST comme l’étêtage ou le fimming, dont nous vous parlerons plus tard. Le mainlining est une méthode très particulière de Low Stress Training combinée au pinçage.

La méthode mainlining consiste à plier toutes les branches latérales vers le bas pour les faire pousser horizontalement. Etêtez chaque nouvelle pousse et répétez la procédure. Cela crée une multitude de nouvelles branches couvrant une large surface pour chaque plante. Vous pouvez alors, par exemple, placer un filet de scrogging (voir ci-dessus) pour une récolte encore plus élevée.

Arrêtez d’utiliser les méthodes LST et mainlining à partir de la deuxième semaine de floraison. Les branches deviennent plus rigides pendant la floraison et peuvent se casser assez facilement, même si elles sont déjà attachées à une ficelle ou une pince. Il est donc préférable d'enlever tous les supports dès que les premiers bourgeons commencent à fleurir.

Avantages et Inconvénients de la Méthode LST :

✓Adaptée à presque toutes les plantes de cannabis.
✓Peut-être répétée. 
✓Peut-être combinée avec d'autres techniques de culture pour de plus grosses récoltes.

✗Nécessite de la patience et de la dextérité – ce sont des plantes jeunes et délicates.
✗Risque de dommages si l’on travaille trop brusquement.
✗Nécessite un pot en plastique dans lequel l’on peut faire des trous, ou de piquets qui risquent d'endommager les racines.

HST (High Stress Training)

Parce que certaines plantes de cannabis peuvent subir un stress important et en devenir plus fortes.

Qu'est-ce que la méthode HST ?

Augmenter le niveau de stress de la plante. Le High Stress Training est un terme collectif désignant les techniques qui consistent à exposer votre plante de cannabis à une forte dose de stress, causée par un endommagement délibéré de la plante. C’est une technique de culture où il faut vraiment savoir ce que l'on fait. Bien qu'en règle générale, il ne faut pas exposer la plante au stress pendant la floraison, il existe des techniques qui sont effectuées pendant cette période. Lisez quelles techniques de culture font partie de la méthode HST :

L'étêtage - L'étêtage de la plante de cannabis est assez simple. Il n’y a besoin d'aucun autre outil que votre ongle. Nous conseillons quand même d'utiliser un couteau désinfecté pour éviter que votre plante n’attrape une maladie. L'idée est d'enlever la partie apicale après que la plante ait 3 ou 4 nœuds (branches). Deux nouveaux bourgeons vont en émerger. Etêter augmente également la croissance des feuilles au bas de la plante. Vous pouvez le faire plusieurs fois pour cultiver une plante de cannabis saine avec de nombreuses branches principales et plusieurs bourgeons bien gros. Et c'est le moyen idéal de maintenir votre plante à une certaine taille avec peu d'efforts et sans affecter votre rendement.

Enlevez la partie apicale de la tige.

Fimming - Lefimming est une méthode un peu plus difficile. Au lieu d'enlever entièrement la partie apicale, il suffit d’en couper la partie supérieure dans le but de générer quatre nouvelles branches au lieu de deux. Mais il faut la tailler très précisément, ce qui prend plus de temps. De plus, le risque d'infection est plus grand que lorsque l’on enlève la partie entière.

La multiplicité des jeunes feuilles sur le dessus est le résultat du fimming.

Pincer / Lollipop – La lumière ne peux pas tout atteindre lors de la culture en intérieur. Surtout pas avec les méthodes ScroG ou SoG, car il y a un grand couvert de feuillage au-dessus de la face inférieure de la plante. C'est pourquoi il est utile de tailler les bourgeons inférieurs, de sorte que toute l'énergie soit dirigée vers le sommet de la plante. Vous avez alors une tige nue et un sommet sphérique ressemblant une sucette. Pendant la deuxième semaine de floraison, ne taillez que le dessous de la plante, qui de toute façon ne reçoit pas de lumière. Il n'est généralement pas nécessaire de pincer une plante de cannabis cultivée en plein air. Le soleil atteint le dessous de votre plante de cannabis plus facilement qu'une lumière artificielle.

Fissurer / Fendre - Pour les cultivateurs en plein air, il existe une autre technique de culture controversée. Dans les dernières semaines avant la récolte, faites une coupe verticale dans la tige de la plante de cannabis, allant des branches inférieures jusqu'à environ 2 centimètres du sol. La coupe fera généralement de 15 à 20 cm, en fonction de la taille de la plante. Une bonne règle de base consiste à couper un peu en dessous du premier nœud vers le bas. Attachez une ficelle autour du point de départ et de la fin pour marquer la coupure et pour éviter que la coupure ne se déchire davantage. Mettez 3 pics a brochette ou crayons dans le trou pour empêcher la tige de se refermer. L'idée est que le stress augmente la production des cannabinoïdes et donc la force du cannabis, mais il n'existe aucune preuve confirmant cela. Cette technique donne à votre plante un maximum de stress. Elle n’est pas pour les débutants !

Super Cropping / mutiler la tige - C'est une variante du LST ou il s’agit de plier les branches jusqu'à ce qu'elles se cassent et se plient. Il faut faire attention à ne pas casser complètement la branche ou déchirer l'écorce. Cela ressemble plutôt à un pli d'environ 90 degrés dans un tuyau d'arrosage. Pliez une branche choisie entre vos doigts ou vos mains et pressez les deux parties l'une vers l'autre. Vous pouvez utiliser du ruban adhésif pour soutenir le nœud. L'objectif est de donner aux autres branches la possibilité de capter plus de lumière et d'obtenir ainsi une croissance plus régulière sans avoir à tailler les feuilles.

HST Super Cropping: Courber les branches sans les casser. A faire avec précaution.

Pourquoi utiliser la méthode HST ?

La méthode HST est en fait une question de risque par rapport aux bénéfices, car plus le risque de la technique de culture est élevé, plus son rendement potentiel est élevé. Il est difficile d’évaluer le rendement d’une plante de cannabis en grammes car de nombreux facteurs peuvent influencer le rendement, soit favorablement, soit négativement. Doubler votre rendement est certainement réalisable. Voulez-vous combiner la méthode HST avec d'autres techniques de culture ? Ce serait un véritable exploit, mais attention à ce que votre plante de cannabis y soit adaptée.

Avantages et inconvénients de la méthode HST :

✓Nécessite moins de matériel que pour d’autres techniques de culture.
✓Peut-être répétée.
✓Très bénéfique pour les cultivateurs qui osent prendre des risques.

✗Pas pour les débutants ou les personnes qui n'ont pas la main sûre.
✗Risque d'infection ou de stress important, entraînant la perte de la totalité de la récolte.
✗Certaines plantes de cannabis ne sont pas adaptées à cette méthode. Si c'est le cas, nous l'indiquerons explicitement dans la description du produit.

La culture hors sol. Un substrat autre que la terre

Parce que vous savez exactement ce dont votre plante a besoin (et savez ce dont elle peut se passer).

Les plantes ont besoin d'eau, de nourriture, de lumière, de dioxyde de carbone et d'oxygène. Une bonne humidité, une bonne acidité (pH) et une bonne température sont également importantes. Dès que vous aurez maîtrisé l'équilibre de ces facteurs, vous aurez officiellement la main verte. Cela ne signifie pas nécessairement que les plantes ont besoin de terre pour pousser. Le terreau et la terre de jardin ont l'avantage d'être riches en nutriments, d’être un peu aérés et de pouvoir retenir un peu d'eau, mais c'est à peu près tout. Mais alors quelles sont les alternatives ?

Culture hydro / Hydroponique

Cultiver dans de l'eau. L'idée de la culture hydroponique est de dissoudre les nutriments nécessaires dans de l'eau et laisser le mélange s’écouler continuellement le long des racines. Il existe plusieurs types de culture hydroponique. La culture en eau profonde, le système goutte à goutte et la technique sur film nutritif sont quelques options parmi lesquelles choisir. Les substrats hydroponiques couramment utilisés sont les granules d'argile, la laine de roche et la perlite. Ces substrats extrêmement aérés veillent à ce que les plantes restent debout. La fibre de noix de coco est également un très bon substrat, mais nous accorderons plus d'attention à la culture sur fibre de coco plus tard. Les systèmes hydroponiques mentionnés ci-dessus fonctionnent ainsi :

Culture en eau profonde - Mettez les plantes dans des seaux contenant une quantité dissoute de nutriments. Une pierre à diffusion fournit de l'oxygène aux racines.

Système goutte à goutte - Placez les plantes dans un grand récipient que vous remplissez avec un substrat de votre choix. L'objectif est que les racines puissent pousser et recevoir suffisamment d'air. Le conteneur doit donc être suffisamment grand. Une pompe fournit une réserve d'eau contenant des nutriments dissous et permet à l’eau de s'écouler lentement mais continuellement sur les plantes de cannabis par un système de tuyaux. Il y a un réservoir sous le récipient pour recueillir le surplus d'eau. Dans ce réservoir se trouve la pompe. La boucle est donc bouclée.

Film nutritif - L'idée est similaire au système goutte à goutte. Là encore, vous avez un réservoir avec une pompe, ainsi qu’une pierre à diffusion pour créer de l'oxygène dans le réservoir. La différence est que l'eau n'est pas pompée jusqu'à des goutteurs, mais jusqu'à un bac de culture fermé et incliné. Les plantes de cannabis sont alignées en rang dans le bac de culture. Vous y pompez de l'eau fraiche dans la partie haute et, par gravité, elle s'écoule par le tube de l'autre côté du conteneur, pour revenir dans le réservoir. Les racines de vos plantes sont suspendues dans l'eau qui coule.

Cultiver sur Coco / Fibre de Noix de Coco

La méthode de loin la plus populaire est la culture sur fibre de coco, car elle est la plus proche de la culture traditionnelle en terreau ou en terre de jardin. C'est une sorte de mélange entre la culture en terre et la culture hydroponique. L'avantage de la culture sur fibre de noix de coco est que, tout comme pour la culture de cannabis en terre, il suffit de l'arroser manuellement. Vous n'avez donc pas besoin d'un système compliqué et c'est la façon idéale d'apprendre à cultiver avec des systèmes hydroponiques avancés.

Il existe une différence cruciale entre la fibre de coco et la terre. La fibre de coco est beaucoup plus légère et ne contient aucun nutriment. Le fait que ce substrat soit plus léger est bon pour la croissance des racines de la plante. Elles absorbent ainsi plus facilement l'oxygène, l'eau et les nutriments, permettant à votre plante de pousser plus vite et de devenir plus grande.

En outre, le substrat absorbe moins d'eau que la terre. On pourrait croire que c’est un inconvénient, mais cela joue en votre faveur. Apporter trop d'eau à de la fibre de coco est presque impossible. Il est cependant important de savoir qu’il faut y apporter plus d'eau plus souvent. La fibre de coco ne doit jamais se dessécher. Une règle de base est que vous puissiez voir de l’eau couler du dessous du pot. Dans tous les cas, il faut toujours fertiliser lors de l’irrigation. Vous trouverez ci-dessous un bref aperçu des valeurs EC nécessaires (voir l'emballage ou la documentation des fertilisants).

  • Semis : solution légère avec une valeur EC comprise entre 1,3 et 1,5
  • Phase de croissance : valeur EC de 1,7
  • Phase de floraison : valeur EC de 2 à 2,2
  • Deux dernières semaines avant la récolte : rincer (ne plus donner de fertilisants), mais garder humide

Cultivez-vous votre plante de la bonne manière dans de la fibre de coco ? Ce mode de culture particulier vous permet d'augmenter considérablement votre rendement en cannabis.

Aéroponie (culture aéroponique)

Elle est semblable à la culture hydroponique. La plus grande différence est que votre plante n'est pas en permanence dans de l'eau, mais dans une fine brume, alimentée en nutriments, qui passe continuellement le long de ses racines. L’installation utilisée pour cette technique relève de la science-fiction. Les racines des plantes de cannabis ressemblent à de véritables extraterrestres.

L’idée est que les racines déterminent la taille de la plante et des bourgeons. Plus la plante peut absorber de nutriments, plus les branches, les feuilles et éventuellement les fleurs de cannabis en bénéficieront. Avec l'aéroponie, vous stimulez la croissance des racines de manière exceptionnelle, en rendant les nutriments immédiatement disponibles partout et en même temps. Mais ce n'est certainement pas pour tout le monde, la culture aéroponique comporte de nombreux risques. Il faut un système de tuyaux complet, beaucoup d'espace et un système de contrôle sophistiqué qui régule exactement les bonnes proportions de nutrition, d'eau et de température. Cette méthode est tellement compliquée qu’à part pour des kits complets, elle n’est même pas utilisée par les professionnels, mais par des savants fous.

Avantages et inconvénients de la culture aéroponique :

✓Les plantes poussent plus vite et grandissent plus - Un rendement élevé plus rapidement
✓Il y a beaucoup à apprendre sur ce sujet
✓Cultiver des plantes futuristes – incroyable !
✓Peut être combinée avec d'autres techniques de culture pour de plus grosses récoltes 

✗Un nombre important de composants est nécessaire – système de tuyaux, générateur de brouillard, alimentation électrique spéciale, système de contrôle commandé par ordinateur et, bien sûr, lampes et appareillage (pour usage en intérieur uniquement).
✗De nombreuses pièces peuvent tomber en panne, ce qui peut affecter vos plantes de cannabis
✗Complexe à maitriser, encore plus difficile en pratique

Nos techniques de culture préférées

Chez Dutch-Headshop, nous avons un certain nombre de techniques favorites. La combinaison du scrogging et de l’étêtage, avec ou sans utilisation de fibre de coco, est la plus populaire. Ce sont des méthodes simples, peu techniques et économiques, avec peu de risques pour la plante et votre casier judiciaire. Pour la culture en intérieur en utilisant le MiniGrow, nous recommandons de pincer les feuilles inférieures afin que la plante profite au maximum de l'énergie que les lumières LED donnent aux feuilles et aux bourgeons supérieurs.

Dutch-Headshop décline toute responsabilité en cas de violation des règles dans votre pays ou région concernant la culture de cannabis. Toutes les informations figurant sur notre site web sont destinées à l’information. La responsabilité de l'application des techniques de culture présentées dans cet article incombe entièrement au lecteur.